Comment bien choisir son savon cosmétique bio ?

Mauvaise Haleine

Qu’il soit bio ou industriel, le savon est le produit d’une réaction entre une matière grasse et un produit alcalin. Il s’agit de la saponification. Actuellement, les savons saponifiés à froid sont classés parmi les produits bio. Par contre, il est utile de bien les distinguer et de savoir tirer avantage de leurs actions bénéfiques.

Conseils et astuces pour bien choisir son savon

Il existe plusieurs façons de reconnaître un bon savon bio. Tout d’abord, il suffit de lire la liste des ingrédients sur l’emballage. Dans la plupart des cas, il est relativement facile de distinguer un savon bio d’un savon industriel. Ce dernier est généralement fabriqué avec de l’huile animale de type « sodium tallowate » qui n’existe pas dans un savon bio (à froid). Par ailleurs, les savonniers à froid mentionnent généralement le nom des matières premières avant ou après saponification, puisque ce sont les mêmes. Un savon bio ne mentionne jamais un produit chimique sur son emballage.

Par ailleurs, les noms des ingrédients sont toujours en français pour un savon bio pour bien informer les utilisateurs. Il est également facile de le reconnaître par sa texture, sa forme et sa transparence. En effet, il est plus gras au toucher, tout en étant moins compact ou homogène, généralement d’une forme non régulière ou non moulée, car le plus souvent coupé à la main, et surtout, il devient translucide si on le place devant une source lumineuse.

L’emballage d’un bon savon à froid, qu’il s’agisse d’un savon solide ou d’un savon liquide bio qu’on peut voir sur http://www.cosmetiquesnaturels.ch/fr/25-savons-liquides-naturels par exemple, mentionne toujours un logo SAF (saponification à froid) ou un label bio reconnu. Un passage sur internet permet de s’informer sur les meilleures marques de savons bio.

Savon bio : « saponification à froid » dites-vous ?

La fabrication du savon fait intervenir le processus de saponification. Il s’agit d’une opération qui consiste à faire interagir une matière grasse et une base alcaline.

La saponification à froid est caractéristique des savonniers artisanaux. La saponification à chaud relève plutôt des savons industriels, qui se fait beaucoup plus rapidement et qui produit des savons exemptés de vitamines, de molécules traitantes étant donné que le processus de saponification est complet.

Dans la saponification à froid, le processus prend beaucoup plus de temps, entre trois et quatre semaines au minimum. Ce procédé implique que les artisans utilisent beaucoup plus de matière grasse que de soude (produit alcalin) pour éviter qu’il n’y ait de surplus de soude à la fin du processus, celui-ci étant reconnu comme irritant pour la peau. Le savon ainsi obtenu conserve un surplus d’huile, et est ainsi appelé savon surgras. Il confère une grande douceur lors de l’utilisation. Parmi les grands avantages avec le procédé de saponification à froid se distingue le fait que le savon conserve plus de glycérine et d’éléments insaponifiables qui ont des propriétés adoucissantes tout en protégeant la peau.

Laisser un commentaire

Le portail ecolo et bio