Les Français de plus en plus séduits par les produits bio

Mauvaise Haleine

Malgré la crise, les Français ont été plus nombreux en 2016 à consommer des produits bio et déclarent vouloir maintenir leur consommation, voire l’augmenter cette année, selon le baromètre 2016 de l’Agence Bio. L’an dernier, 54% des Français ont consommé au minimum un produit bio au moins une fois par mois, soit 6% de plus que l’année précédente, relève cette enquête réalisée pour l’Agence Bio, groupement d’intérêt public pour la promotion de l’agriculture biologique. Dans un contexte économique difficile, 74% des acheteurs et consommateurs de produits bio ont l’intention de poursuivre sur cette voie et 22% veulent même augmenter leurs achats.

Pour l’immense majorité de la population (90%, contre 87% en 2015), ces produits sont « plus naturels car cultivés sans produits chimiques » et pour 89% (contre 87%) ils « contribuent à préserver l’environnement ». Les grands principes de l’agriculture biologique sont bien intégrés par les Français.

article-france-bioAinsi par exemple, 87% d’entre eux disent savoir qu’elle interdit l’utilisation des OGM ou encore qu’elle a des exigences pour le bien-être animal (81%). Les consommateurs privilégient de plus en plus les produits de saison (91%) et la production locale (80%), deux démarches qui favorisent une agriculture respectueuse de l’environnement.

Le vin issu de raisins de l’agriculture bio est le produit qui a le plus séduit de nouveaux consommateurs en 2008. En un an, 29% de nouveaux clients l’ont essayé. Mais ceux sont les fruits et légumes bio qui sont les plus consommés (77%) devant les produits laitiers (70%), les produits d’épicerie (56%), la viande (49%) et le pain (42%). Le label AB est le plus connu (85%) pour identifier les produits bio dans les magasins.

Quand les Français font leurs courses, ils sont de plus en plus nombreux (57% contre 54% en 2015) à comparer les prix entre bio et non bio. Une majorité de parents (78%) souhaite que leurs enfants bénéficient de repas bio à la cantine. Ils sont même en moyenne prêts à payer 6% en plus. Les salariés (38%) aimeraient aussi pouvoir manger naturel sur leur lieu de travail. Et même bénéficier de distributeurs automatiques (32%) avec produits bio.

De manière générale, près de quatre Français sur dix trouvent normal de payer plus cher le bio -entre 12% et 14%- par rapport au non bio. Une large majorité (86%) estime que l’agriculture biologique doit être développée. C’est particulièrement l’opinion des cadres (95%). Face à la demande croissante des consommateurs, et dans le cadre du Grenelle de l’environnement, le gouvernement s’est engagé à tripler la surface des terres bio en France d’ici à 2012, de 2 à 6%.

Il vise aussi à introduire progressivement la part des produits biologiques dans la restauration administrative: 6% en 2012 et 20% en 2020, contre 2% actuellement.

Cette enquête CSA a été réalisée en octobre 2016 auprès d’un échantillon de 1.050 personnes représentatives de la population française.

Laisser un commentaire

Le portail ecolo et bio