Des maisons flottantes pour ne pas perdre pied avec l’environnement 

Mauvaise Haleine

Les années passent, l’Homme évolue et son habitat aussi. Après des années de stagnation sédentaire dans les maisons sur terre, la marque Aquashell nous propose une nouvelle perspective d’avenir : l’habitat flottant.

Douce expérience et anticipation

Perchées sur leur petit bateau pour maison, ces habitations offrent une expérience jusqu’ici inédite de rapprochement vers la nature et peut à terme, offrir de véritables solutions face au réchauffement climatique et à la montée des eaux.

Cela fait déjà plusieurs années que les architectes imaginent des solutions flottantes, notamment au Pays-Bas où environ 35% du territoire se trouve sous le niveau zéro de la mer ; à force de travaux incessants tentant vainement de remonter ce niveau ou de bloquer les marées, les solutions qui s’adaptent à l’environnement sont aujourd’hui privilégiées.

Comment ça marche ?

Crédit Photo : Aquashell

Si la maison flottante est très similaire à nos maisons terrestres classiques, elle se trouve sur une plateforme flottante qui peut être construite en béton, en plastique ou en aluminium. La marque pionnière Aquashell a mis au point des habitations qui garantissent une vraie sécurité, notamment au niveau de la stabilité.

Conçue généralement en bois, la maison se tient idéalement sur une structure d’aluminium et flotte grâce à des flotteurs en polyéthylène – sa présence sur l’eau n’est pas anodine car en plus d’être plus « libre » (qui n’a jamais rêvé de partir en vacances à la maison ?), elle ne nécessite aucuns travaux d’aménagement et permet une cohabitation plus saine avec son environnement.

 

Flotter oui, mais en respectant l’environnement !

Crédit Photo : Aquashell

On imagine alors le danger de la pollution des eaux avec ce type d’installation et d’autre part, le vivier de possibilités en termes d’énergie verte ! Concernant la pollution des eaux, Aquashell travaille en collaboration avec Aquatiris depuis peu afin de tester un prototype de nettoyage végétal des eaux.

On appelle cela « un jardin d’assainissement » et son but est de remplacer une fosse sceptique permettant de traiter les eaux usées grâce à des végétaux et des filtres naturels composés de gravillons : l’eau usée passe deux fois dans les bacs végétaux où les bactéries se font un plaisir de « manger » nos déchets. Aquashell est également en train de travailler sur un projet de moulin à eau générateur d’électricité.

On s’y met quand ?

Le tourisme et l’habitat flottant n’en sont qu’à leur début, ce nouveau marché est une véritable opportunité pour les acteurs et incarne la nécessité de respecter l’environnement tout en développant intelligemment ce secteur. Alors, ça vous donne envie de prendre un petit déjeuner les pieds dans l’eau ?

Source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le portail ecolo et bio