Du riz OGM bientôt dans nos assiettes ?

Mauvaise Haleine

La commission européenne propose d’autoriser l’importation du riz transgénique LL62 de Bayer. Il n’y a, à l’heure actuelle, aucune culture commerciale de riz transgénique dans le monde mais cela pourrait rapidement changer sous la pression des grands groupes semenciers et de certains gouvernements. Dans les semaines à venir, lors du prochain Conseil permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, les États membres vont être amenés à discuter de la proposition de la Commission européenne d’autoriser d’importer le riz LL62 de Bayer. «Le riz constitue l’aliment de base de la moitié de la population mondiale et celui de beaucoup d’européens.

Permettre sa modification génétique constituerait une atteinte grave à l’environnement et à la sécurité alimentaire mondiale» prévient Arnaud Apoteker, chargé de campagne OGM pour Greenpeace France.

article-riz-ogmLe riz LL62 a été génétiquement modifié afin de résister à un herbicide très toxique, appelé glufosinate. Cet herbicide, considéré comme nocif pour la santé par le nouveau Règlement sur les pesticides*, sera prochainement interdit dans l’Union européenne.

«Autoriser le riz LL62 serait en totale contradiction avec cette mesure s’indigne Arnaud Apoteker. Interdire un pesticide en Europe à cause de sa toxicité et encourager son utilisation ailleurs dans le monde en autorisant le riz LL62 serait incohérent, et même immoral».

Par ailleurs, lors de l’évaluation du riz LL62, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) a soulevé, sans y répondre, un certain nombre de questions relatives à la sécurité alimentaire. Des irrégularités au niveau moléculaire, les effets des résidus de glufosinate dans le riz GM, ainsi que des différences de composition entre ce riz transgénique et le riz conventionnel pourraient présenter un risque sanitaire important.

Enfin, autoriser le riz LL62 mettrait en péril l’avenir de la riziculture en Europe et en France. Déjà en 2006, les stocks mondiaux de riz conventionnel avaient été contaminés par une variété de riz GM non autorisée provoquant le retrait des stocks du marché. A l’origine de cette contamination, des cultures expérimentales menées en plein champ par la même compagnie, Bayer, aux Etats-Unis jusqu’en 2001 auraient vraisemblablement infecté des cultures voisines de riz non OGM. Les coûts liés à cette contamination ont été évalués 1,2 milliards de dollars.

Greenpeace demande à tous les gouvernements de protéger l’environnement, les riziculteurs et les consommateurs en s’opposant à l’autorisation du riz LL62 de Bayer. C’est pourquoi, Greenpeace lance une cyberpétition pour refuser le riz LL62 de Bayer : Signez l’appel pour refuser le riz LL62 de Bayer

Source : http://www.greenpeace.org/france

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le portail ecolo et bio