Impact du réchauffement climatique sur l’ouragan Florence

Mauvaise Haleine

Les prochaines heures seront déterminantes puisque l’épicentre de l’ouragan devrait continuer d’être alimenté en air chaud et en humidité en provenance de l’océan. Ce phénomène climatique est appelé à recevoir un apport énergétique très important; ce qui est censé ralentir son affaiblissement. Les zones les plus exposées sont susceptibles de recevoir jusqu’à 1 000 mm de précipitations.

L’ouragan Florence succède à Harvey qui l’année passée avait touché le sud des États-Unis. De nombreuses similitudes notamment au niveau du cumul des précipitations sont observées entre ces deux ouragans.

La succession de tels événements soulève des questions. Qu’en est-il de l’impact du réchauffement climatique ? Pour rappel, les développements industriels survenus sont à l’origine d’un réchauffement climatique de 1 degré Celsius. Les conclusions des scientifiques sont formelles à ce sujet. Un climat plus chaud à vocation à favoriser la montée en puissance des ouragans et à produire de violentes précipitations. Il s’agit d’une étude datant de septembre 2018, et ce d’après un schéma ensembliste.

L’ouragan Harvey l’an dernier…

Il va sans dire que le même type d’étude a été réalisé lors du passage de l’ouragan Harvey l’an dernier. Suite à l’épisode Harvey, les chercheurs ont relevé des précipitations jusqu’à 37 % plus importantes. Ses conclusions semblent accréditer l’hypothèse selon laquelle le réchauffement climatique influence les précipitations et par conséquent la puissance d’un ouragan. D’après Monsieur Reed qui est l’auteur de ce rapport, les relevés tendent à confirmer ce que d’aucuns supposaient déjà.

Des ouragans plus lents et dévastateurs

De plus, d’autres recherches mettent en lumière un ralentissement de la vitesse de déplacement des ouragans. Autant dire que ce n’est pas une très bonne nouvelle. En effet, il apparaît qu’un ouragan faisant du surplace se révèle nettement plus destructeur. Une fois de plus, le réchauffement climatique est pointé du doigt.

Il suffit de se souvenir de la lenteur 2 l’ouragan Harvey qui était resté sur Houston pendant 5 jours, occasionnant davantage de dégâts que s’il n’avait fait que passer. Il faut savoir qu’au cours de ce tragique événement, 90 personnes du sud-est du Texas ont perdu la vie et environ 200 000 foyers et entreprises ont été rayés de la carte. Les chercheurs font état d’un ralentissement de la vitesse des ouragans de 10 % par rapport à l’ensemble des moyennes précédentes,  lesquelles se fondent sur une moyenne correspondant aux différents relevés établis ces 70 dernières années. Chose plus inquiétante encore, les ouragans ralentissent davantage dès qu’ils touchent la terre. Nous devons préserver notre environnement. L’écologie est l’affaire de tous comme l’écrit si bien le magazine Nanabio. Voilà pourquoi il est important de tirer les conclusions qui s’imposent tant qu’il encore temps…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le portail ecolo et bio