La sécurité routière et le racket

Compléments alimentaires Ruedesplantes

Une réalité scandaleuse

Il devient chaque jour plus évident que l’amélioration de la sécurité routière sert de prétexte à un racket qui ne veut pas dire son nom.
Pour s’en convaincre, il suffit de regarder à quoi sert parfois l’argent extorqué. Pour ne citer qu’un exemple, on aimerait savoir pourquoi 50 millions d’euros peuvent être affectés à “l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances”, plutôt qu’à l’amélioration des conditions d’obtention du permis de conduire ou la suppression des passages à niveau dangereux ?

Le refrain de l’amélioration de la sécurité routière ne peut plus masquer des motivations beaucoup moins nobles.

Comme les critiques et les desidérata concernant le comportement des Pouvoirs publics ne font pas avancer les choses, nous allons proposer dans l’étude qui suit quelques solutions concrètes permettant d’améliorer réellement la sécurité routière.
Nous verrons notamment comment il est possible de limiter un type de racket particulièrement scandaleux : celui relatif aux excès de vitesse.

Le problème posé par les poids lourds.

Il suffit d’écouter les informations pour constater que chaque jour les poids lourds sont impliqués dans des accidents graves, voire gravissimes. Pour se faire une opinion précise, il serait intéressant de connaître le nombre de morts et d’handicapés qui en résultent.

La bonne question à poser ici est la suivante : quelles sont les causes de ces accidents à répétition ?
Pour avoir des éléments de réponse, il suffit de suivre des poids lourds sur une route importante et d’observer leur comportement, en particulier lorsqu’ils doublent un autre poids lourd. La route des Landes (la RN 10), par exemple, constitue un terrain d’observation idéal du fait que toutes les nationalités s’y côtoient.

Le portail ecolo et bio