Le BRF : Bois Raméal Fragmenté

Mauvaise Haleine

Reconstruire l’humus, régénerer un sol devenu inculte. Il s’agit au départ d’un technique mise au point au Canada dans les années 70 par M.Edgar Gay qui souhaitait aider les forestiers, il a alors l’idée d’utiliser les copeaux de bois en agriculture et il propose à des fermiers désireux d’augmenter le taux de matière organique de leurs terres de les utiliser.  Les résultats sont spectaculaires, la terre ainsi traitée résiste à la sécheresse et la fertilité est accrue !

Le BRF, Bois Raméal Fragmenté, désigne les résidus du broyage (fragmentation) de rameaux de bois (branches de petit diamètre) provenant d’arbres nobles (bois dur tels que l’érable, le hêtre, le chêne), il faut éviter les résineux. Les branches qui composent le BRF représentent la partie la plus riche de l’arbre. On y retrouve 75% des minéraux, des acides aminés, des protéines et des catalyseurs.

article-brfOù trouver la matière première ?

Pas de diamètre de branche supérieur à 7 cm, plus le diamètre de la branche est petit, mieux ce sera pour le sol. L’idéal est que ces raméaux ou branchages soient plein de sève donc avec leurs bourgeons ou leurs feuilles. Ceci parce qu »elles contiennent de la lignine en formation, plus attaquable par les champignons et les bactéries que la lignine adulte telle que présente dans le tronc des arbres. Ces branches contiennent une matière azotée indispensable au développement de ces bactéries et champignons.

Ces branchages peuvent provenir de la taille et de l’élagage de vos arbres d’ornement, de la taille de vos arbres fruitiers, de vos haies, à l’exception des buis et ligustrum de moins de deux ans. Vous pouvez également vous adresser à un élagueur qui sera sans doute content de se débarrasser ainsi des branchages.

Cette matière première sera lacérée, fragmentée dans une broyeuse afin de faciliter l »attaque de la lignine par les bactéries et les champignons. La lacération met le bois à nu qui est immédiatement attaquable par les bactéries et les champignons.

Comment utiliser le BRF ?

Épandre une fois par an le BRF frais sur une couche d »environ 1 à 2 cm. Semer et ne plus perturber le sol. Les années suivantes ajoutez une couche par dessus celle de l’année passée. Il est bon de recouvrir tout le sol de BRF (même les allées peuvent être recouvertes). Vous pouvez ainsi retrouver les trois couches  spécifiques d »un sol vivant et fertile :

– en surface, la couche de BRF d »environ 1 cm
– la couche en décomposition remplie de filaments blancs (les mycélium des champignon basidiomycètes)
– le sol bien noir

Votre sol retrouvera sa richesse de manière naturelle, finis les engrais et en plus vous ferez des économies d’eau !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le portail ecolo et bio