OGM : Danger ?

Mauvaise Haleine

Qu’est ce qu’un OGM et cette manipulation génétique comporte-t-elle des dangers immédiats et à venir ? Qu’est-ce qu’un OGM ?

Un organisme génétiquement modifié ou OGM est « un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par génie génétique, soit pour accentuer certaines de ses caractéristiques ou lui en donner de nouvelles considérées comme désirables, soit au contraire pour atténuer, voire éliminer certaines caractéristiques qui sont considérées comme indésirables » selon la Commission de l’éthique de la science et de la technologie du Québec.

La fabrication d’organismes génétiquement modifiés (OGM) a été rendue possible grâce aux progrès considérables des techniques de biologie moléculaire au cours du dernier quart de ce siècle.

Le génie génétique permet en effet d’intervenir directement sur la molécule d’ADN (acide désoxyribonucléique), support de l’information héréditaire pour l’ensemble des êtres vivants. La fabrication d’organismes génétiquement modifiés (OGM) a été rendue possible grâce aux progrès considérables des techniques de biologie moléculaire au cours du dernier quart de ce siècle. Le génie génétique permet en effet d’intervenir directement sur la molécule d’ADN (acide désoxyribonucléique), support de l’information héréditaire pour l’ensemble des êtres vivants.

Risque de toxicité éventuel
Un chercheur, Pusztai, a fait une expérience avec des rats et des pommes de terre. Celle-ci comprenait deux groupes de rats :

– L’un consommant : + des pommes de terre transgéniques (avec le gène codant pour une lectine).
– L’autre : + des pommes de terre ordinaires enrichies avec cette même protéine. Les rats ayant mangé les pommes de terre transgéniques ont souffert d’un retard de développement de plusieurs organes vitaux tel le foie et le cerveau et une difficience du système immunitaire.

article-ogmSelon Pusztai, si ces défficiences étaient dues à la lectine, les deux groupes de rats auraient étés malades, or seul les rats nourris avec les OGM ont subi ces insuffisances. Ces travaux ont été largement critiqués par la communauté scientifique sur la base des protocoles expérimentaux utilisés (problèmes avec les témoins notamment) ainsi que sur le fait même d’avoir nourri les rats avec des pommes de terre crues (qu’ils ne mangent pas normalement).

Enfin précisons que tout nouvel OGM avant de pouvoir être mis sur le marché subit de très nombreux tests visant à s’assurer de leur non toxicité (tests de toxicité aiguë, sub-chronique et d’alimentarité). Si les résultats de ces tests présentaient le moindre doute, l’OGM ne serait alors pas mis sur le marché. Les dangers représentés par les OGM doivent s’apprécier en tenant compte du caractère très récent des développements de la transgénèse.

Vers des modifications irreversibles ?
Ce que la nature a mis plusieurs milliards d’années à construire, des hommes sont prêts à le contrarier en quelques années. La structure de l’ADN, support moléculaire de l’hérédité, n’est connue que depuis 1953. Les enzymes de restriction, ces sortes de ciseaux chimiques permettant de couper des portions d’ADN et de les insérer dans l’ADN d’un autre organisme, n’ont été découvertes que dans les années 70.
La transgénèse s’apparente aujourd’hui à une espèce de bricolage, où l’on « essaie et on voit ensuite ». On connaît encore relativement peu de choses sur l’ADN, sur le rôle et le fonctionnement des gènes, leurs interactions …

Il existe un vieil adage plein de bon sens qui dit :  » Il vaut mieux prévenir que Guérir » …
Je vous laisse méditer là dessus …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le portail ecolo et bio